Menu déroulant

lundi 13 juillet 2015

Randonnée Pic et crête de l'Estanyo (2915 m) (Vall de Sorteny Andorre)




Pic de la l'Estanyo (2915m) depuis la Borda de Sorteny.
Aller par la Serra del Roc del Rellotge
Retour par la crête de la Serra de l'Estanyo 


Sur la crête de la Serra de l'Estanyo. Face aux 2 pics de Casamanya.




Rocs, flore et adrénaline !!!
C'est ce que nous retiendrons de cette escapade Andorrane. Le pic de l'Estanyo (2915m) est le 4 ieme sommet de la principauté. Sa situation centrale offre depuis le sommet des vues exceptionnelles. Mais c'est la crête aérienne de la Serra de l'Estanyo qui nous a réservé sa meilleure et divine surprise. La gardienne du Refuge Borda de Sorteny (refuge récent et spacieux, cuisine très correcte) nous avait un peu prévenus, nous n'avons pas été déçus. La première moitié de la Serra de l'Estanyo est hérissée de gros blocs encadrés par des vides impressionnants. Son parcours nécessite une attention très soutenue et l'usage des mains pour quelques pas exposés. Ceci étant il n'y a pas de difficulté technique d'escalade. Tout est donc dans le mental. Le reste de la randonnée se fait sur des sentiers bien nets qui ne posent aucune difficulté spécifique d'orientation. La veille, arrivés un peu tard, nous avions fait la Portella de la Cebollera ou nous avons pu admirer la richesse florale du Parc,700 espèces de fleurs y sont répertoriées dont 50 endémiques des Pyrénées (voir le site du Parc). 


Le refuge Borda de Sorteny
Que l'on atteint en une demi heure de marche et 185 m de dénivelé depuis le parking de l'entrée du parc.



Petit déjeuner à partir de 7H00, départ 7H30.
Le sentier descend vers la rivière. Difficile de louper le départ !!!



Message personnel pour la sympathique gardienne du refuge ?



Le sentier très net monte raide dans la forêt.



Au sol une végétation luxuriante (Rhodos,..)





Quelques fleurs remarquables (Paradisie, Lys des Pyrénées)





Nous quittons la forêt, la Serra de l'Estanyo se dévoile.











Un regard vers la vallée et le Pic de Besali.



Au bout d' 1H15 nous arrivons au lac de l'Estanyo. Le panneau indique qu'il reste 2H pour le pic !






Du lac nous apercevons à l’extrême droite de l'image la Collada de Ferreroles d'ou part le sentier que nous emprunterons au retour.



Du lac, le sentier monte en oblique vers le NE pour aller vers la Serra del Roc del Rellotge



Un dernier regard vers l'Estanyo.



La pente s'accentue et le sentier tourne vers le SE sur un joli parterre fleuri.





Le sentier toujours bien net.



 Nous sommes maintenant sur la Serra del Roc del Rellotge.
A droite et encore enneigé le Pic de la Serrera (2913m).





Dans le lointain et au zoom, la Collada de la Cebollera ou nous sommes montés la veille.



En dessous, le beau vallon qui mène à la Collada dels meners (Itinéraire HRP et GRP)





La Serra del Roc del Rellotge se poursuit par quelques escarpements. 






Vue arrière.



A droite on distingue la Collada dels Meners. (Accès vers la vallée de Ransol)





Nous attaquons maintenant le dôme terminal, beaucoup plus minéral.



 Arrivée sur le petit plateau qui précède le pic.






Dans les rocailles, le Saxifrage et les Marguerites des Alpes apportent un peu de vie.







L'antécime est ornée d'un joli cairn.




Nous sommes presque au sommet. L'occasion de faire un rapide tour d'horizon.
Au NE Le Pic de la Serrera (2913m)




A l'E NE le Pic de la Cabanetta (2863m)



Et entre les deux la Collada dels Meners.



Au Nord sur la première ligne de crête le Pic del Salt et la Portella de la Cebollère à sa droite



Le Pic de l'Estanyo.




Une sente discrète démarre à gauche.





Derniers mètres...





Nous y sommes et attendons notre photographe...



En avant pour la Serra de l'Estanyo.
Ce parcours est réservé aux montagnards expérimentés. Les autres feront un aller retour.
Le début semble pourtant facile.



Devant nous les 2 pics de Casamanya.








Mais la crête devient vite plus étroite. Des 2 cotés les versants sont abrupts.





Sur le fil certains pas sont un peu aériens. Mieux vaut ne pas être sujet au vertige.





En bas le lac...



Vue arrière vers le Pic de l'Estanyo.



Nouveau passage exposé. Le faux pas est interdit.





Nous progressons avec attention sur un terrain compliqué.








En dessous à gauche un petit lac glacé dans la Vall del Riu



A partir de là le terrain est un peu plus facile.










Sur notre gauche l'Estany Gran de la Vall del Riu.



Sur la pelouse un bouquet de Gentianes.




Après le point coté 2777 sur la carte Alpina nous abordons une pelouse facile.





Mais cela ne dure pas. A droite les à pics sont impressionnants, cependant la largeur de la crête permet une progression plus sereine.







Nous venons de là haut...



Une dernière éminence à passer.







Directissime vers le lac. (Réservée aux isards...)



La crête rocheuse dans sa quasi intégralité.






Fin de l'Adrénaline, maintenant c'est cool.






Il faut ici repérer le début de la trace qui va nous permettre de basculer vers la Collada des Ferreroles. 



La trace est repérée par un petit cairn juste derrière ce mamelon.
(point coté 2661 sur Andorra Alpina).
Un bon endroit pour faire une petite halte .



On laisse la ligne de crête légèrement à droite pour descendre ce pierrier pentu.
Le chemin du retour est bien visible en bas à droite.
Par mauvais temps il faut éviter de se laisser entraîner vers le fond du vallon et vers 2560/70 m bien virer à droite plein Nord vers le col.





Vue du passage dans le sens inverse.





Nous prenons pied sur le sentier.



Le col avec la panneau du parc.



Descente tranquille vers le lac sur le sentier bien tracé.









 Au point coté 2417 on laisse la trace qui file vers le lac (E) pour obliquer vers le fond du vallon (N).



Un endroit bien charmant pour se rafraîchir un peu.





Nous avons retrouvé le sentier du matin au niveau d'une passerelle vers 2300 m.



Après une descente rapide dans la forêt, la Borda de Sorteny est en vue.



Le petit pont de bois....



Un dernier cadeau le somptueux Iris des Pyrénées.





En conclusion un parcours magnifique digne d'une belle étape HRP et qui mérite bien son qualificatif :
Rocs, flore et adrénaline !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire