Menu déroulant

dimanche 10 novembre 2013

Randonnée Mont Coronat (2172m) en boucle depuis Nohédes



  • France Pyrénées Orientales (Conflent) - Dénivelé +1275 m - 4H30+3H45 - 15,20 km 
  • Niveau : Randonneur expérimenté avec GPS 
  • Date : 10 novembre 2013 - Départ : depuis la piste juste sous le village de Nohèdes
  • Cartes : IGN 2348ET Prades et 2249ET Font Romeu au 1:25 000 
  • Accès : N116/Ria/D26/Nohèdes
  • Parking : continuer sur un km après Nohèdes puis prendre à gauche la piste qui redescend le long de la rivière sur un km se garer en bordure de piste.
  • Difficultés : Il n'y a aucune difficulté d'ordre technique. Mais le sentier est incertain et sur les 300 derniers mètres il faut naviguer aux instruments. L'usage d'un GPS est nécessaire.
  • Trace et vue 3D : Accès à Wikiloc pour télécharger la trace GPS et la vue 3D avec Google Earth  
  • Carte 3D : Afficher la carte 3D

Randonnée au Mont Coronat (2072 m) en boucle depuis Nohèdes.  Aller par la face Nord (Coma dels Tallats). Retour par la crête NO et le col de Portus.


La potence du Mont Coronat !






L’ascension du Mont Coronat depuis le village de Nohèdes constitue une entreprise difficile par son dénivelé et son cheminement incertain. Elle s'adresse à ceux qui aiment retrouver les vieux  itinéraires que parcouraient nos anciens. Le sentier parfois très peu visible se faufile entre les hautes falaises calcaires jusqu'à environ 1800 m. Ensuite il est possible de trouver quelques cairns jusqu'à 2000 m. La fin se fait en trace directe direction SO vers le pic en cheminant à travers la forêt de pins. Le pic est invisible jusqu'au dernier moment, il faut le chercher. La descente se fait en suivant la crête NO jusqu'au col de Portus puis par le sentier facile du tour du Coronat. Par rapport à d'autres courses les vues sont plus limitées à cause de l'épaisse forêt. Mais comme pour toute entreprise difficile, la satisfaction est au bout du chemin.



Le départ de la rando se situe dans un grand pré situé rive droite du ruisseau juste sous le village de Nohèdes. Il est matérialisé par un pointillé sur la carte IGN.



Le village de Nohèdes vu du bas du pré



Le départ effectif du sentier se situe en haut du pré sous ce piton caractéristique.



Remarquer le mur de soutènement.



Une coupe de bois à quelque peu éclairci cette zone



Un panneau de la Réserve naturelle de Nohèdes est situé au début du sentier, il ne porte aucune autre indication que les habituelles interdictions.



Le sentier monte en lacets dans la foret ou cohabitent feuillus et résineux.



Le temps est humide et brumeux d'ou cette ambiance un peu fantomatique



On commence à apercevoir la falaise.



La falaise barre totalement le ravin, la trace la contourne par la gauche.





Sur notre droite les falaises semblent infranchissables, nous devons pourtant parvenir à cet étage supérieur.





Une petite pause pour admirer le ravin et la crête à notre gauche.





Ce terrain très difficile impose d'être très vigilant pour rester sur la trace.




Le village de Nohèdes
.


Le seul passage un peu aménagé sur cette montée...





Nous commençons à apercevoir la crête sommitale



Le sentier se poursuit dans une hétraie





Nous débouchons maintenant au dessus des falaises sur l'étage alpin de résineux. A partir de là la trace se perd mais il subsiste quelques cairns que nous avons un peu consolidés.








La forêt s’éclaircit et la vue se dégage.





Nous attaquons la partie la plus difficile de la rando, plus de trace, plus de cairns. Nous continuons à monter en oblique jusqu'au changement de versant.







A partir de 1930 m, nous virons à l'ouest. A 1980 m nous atteignons la crête qui descend du Coronat.
Nous allons la suivre vers le SO jusqu'au sommet.





Arrivés au sommet après 4H30 d'efforts. Le pic est matérialisé par une borne IGN. Il faut le chercher car il est situé sur une vaste zone plate et en pleine forêt.
Surprise ! La potence est maintenant au sol vaincue par l'age et les intempéries.
Sur la photo Geneviève, Jean, Jeannette, Valérie, Michel, Jeanne, Brigitte et François (et hors champ Roberte qui assure le reportage) ravis d'avoir réussi cette ascension.





Le temps se gâte sérieusement. Le vent souffle en rafales et la température chute. Aussi la pause repas est vite expédiée. 
De la borne il faut repartir NO avec la boussole ou le GPS sinon l'absence de visibilité amène à quelques inutiles louvoiements...A l'extrémité NO du plateau on trouve la crête qui redescend vers le col de Portus elle est très prononcée et donc facile à suivre.



Mieux vaut être bien attentif car c'est assez pentu..





Vers le point coté 1946 m on atteint une clairière. Plusieurs pins ont étés entaillés sur tout leur poutour ! Par qui ? Pourquoi ?









En 1H30 depuis le pic nous avons atteint le col de Portus.
A partir de celui ci on est sur le Tour du Coronat. On repart donc sur la piste direction NO.
Ci dessous au Pla d'Avall il pleut, les  capes de pluie sont de rigueur.



Nous sommes en automne et ça se voit.





Vers 1610 m on prend le sentier à gauche de la piste que l'on coupera plusieurs fois. Pour finalement la récupérer au point coté  1042 un peu au dessus de la centrale électrique.



Des bergeries en bon état jalonnent le parcours.



Derniers regards vers les sommets.



200m après la centrale on prend la piste à droite qui longe la rivière. On retrouve la voiture au bout d'un bon km.


3 commentaires:

  1. j'ai eu l'occasion de pratiquer ce chemin ,jusqu'a ce qu'il se perde , après avoir traversé la forêt de hêtres ,je me souviens de ce tracé si "intelligent" dans cette forte pente , je suis donc redescendu comme je suis monté et je reste admiratif pour ce tour magnifique par le Coronat et le col de Portus

    RépondreSupprimer
  2. Pressé de pouvoir retrouver faire mes randonnées dans ce secteur. Je connaissais le Col de Sansa et le Gîte des Garrotxe, mais j'avoue ne jamais avoir encore mis mes chaussures de rando dans le secteur de Nohédes ! Merci pour cette découverte -:)

    RépondreSupprimer
  3. Oui nous sommes tous frustrés par ce confinement et pressés de pouvoir ressortir en montagne. Voilà un circuit ou vous pourrez rencontrer le Corona(t) mais pas (virus)…(Elle est facile mais tombe à pic…)Cette rando nécessite de savoir naviguer avec le GPS et en particulier au retour pour trouver le départ de la crête qui redescend au col de Portus. En effet le sommet du Coronat est boisé et sans visibilité et il est très facile de s'y égarer. Donc prudence pour ne pas "déranger" les secours.
    Bonnes randos et ravi de vous avoir fait découvrir ce secteur très sauvage.
    NB : il y a dans le secteur beaucoup d'autres randos bien plus évidentes.

    RépondreSupprimer