Menu déroulant

samedi 27 septembre 2014

Randonnée Pic Mondoto (1957 m) depuis le Village de Nérin (Aragon)


  • Espagne / Aragon / Parc National Ordessa et Mont Perdu 
  • Accès : Depuis Ainsa A138 -->Escalona / -->Nérin
  • Dénivelé +700 m / Dénivelé - 700 m / env 4H00 / env 10 km 
  • Niveau : Randonneur 
  • Date :  28 septembre 2014
  • Départ : Parking du village de Nérin (1260 m)
  • Carte : Ordesa y Monte Perdido au 1/40000 Editorial Alpina
  • Difficultés : Aucune en l'absence de brouillard
  • Trace et vue 3D :   Accès à Wikiloc pour télécharger la trace GPS et la vue 3D avec Google Earth  
  • Carte 3D : Afficher la carte 3D


Pic Mondoto (1957 m) depuis le Village de Nérin (1260 m)






Le Mondoto est un petit pic qui semble bien modeste vu depuis le village de Nérin contrairement au Sestrales qui lui fait face de l'autre coté du canyon d'Anisclo. Son ascension rapide ne présente aucune difficulté en l'absence de brouillard. Mais ce parcours se révèle vite exceptionnel dès que l'on approche du pic. En effet, sa face Est au dessus du canyon est une pure merveille géologique, un genre de paradis pour photographes. Cette beauté concerne tout autant les roches elles mêmes qui  forment des  océans de calcaire que les grandioses vue panoramiques. 
Malheureusement notre fenêtre de beau temps se termine aujourd'hui, il faudra donc se contenter d'une faible luminosité. Le temps médiocre raccourcira un peu la rando et nous ferons un aller retour au lieu de la grande boucle par le col Arenas prévue au départ.

Rappelons que le village de Nérin est l'un des points d'entrée dans le parc National d'Ordessa. Il est particulièrement bien placé pour accéder au canyon d'Anisclo et aux barrancos Pardina, Capradiza et de Fuen Blanca ainsi qu'au Mont Perdu troisième sommet des Pyrénées (3355m)  via le refuge de Goriz.

S'il vous reste un peu de temps au retour, allez au village pour voir les objets en buis réalisés par des artisans.


Depuis le Parking on emprunte la piste jusqu'à la petite chapelle de "Santa Maria". Au delà, la piste du Coll Arenas est en principe interdite à toute circulation sauf aux forts nombreux ayants droits. Peu nous importe, car pour nous le sentier débute immédiatement à droite.



Le paysage est une garrigue sur sol calcaire constituée de buis, d'épineux et de quelques pins rabougris.




Le sol est tapissé de genets très épineux dits "hérissons" à juste titre




En moins d'un quart d'heure depuis la piste on atteint la bifurcation qui mène au Mondoto. Nous suivons les flèches...



Nérin juste en dessous.



Ici le sentier se transforme en curieux chemin de pierre.



En dessous du chemin un ruisseau (barranco Ballatar) qui doit surtout couler les jours d'orage.



Le sentier se poursuit dans les buis face au Plano de la Balsa et prend une direction plein Est.





Arrivée sous la pluie au petit col (1804 m Entrata d'a Estiba).





Le paysage se transforme avec des roches ruiniformes karstiques très esthétiques.
Selon wikipédia :Le karst est une structure géomorphologique résultant de l'érosion hydrochimique et hydraulique de toutes roches solubles, principalement de roches carbonatées dont essentiellement des calcaires.







Le temps devient incertain vers l'entrée de l'estive.



Devant nous un océan de pierres.





Contraste de matière et de couleurs.



En arrière le débonnaire sommet de La Estiba.



Le sommet est juste devant, tous les chemins sont possibles...Nous poussons un peu à gauche vers le rebord du plateau.






C'est un avant gout des vues spectaculaires qui nous attendent au sommet. On pressent les abîmes à venir.







Nous reprenons vers le Mondoto dans le lapiaz.



Un genre d'orry, dont l'architecture diffère de celle que nous rencontrons habituellement.
Les aragonais construisent plutôt de minuscules cabanes en pierres très abouties (mallata).



Par exemple : la mallata de Fuen Blanca dans la partie supérieure du canyon d'Anisclo.



Nous atteignons le sommet du Mondoto (1957 m).
En fait une ligne de crête horizontale de 200 / 300 m de long.







De l'autre coté du canyon et dans un léger brouillard Le Sestrales Bajo et Alto.




Vue sur le Sestrales Alto (2106 m) depuis une fenêtre du Mondoto.



Les falaises du Sestrales bajo (2075 m) et l'éperon (Tozal del diablo).
L'accès au Sestrales depuis San Urbez passe par le petit col.







La partie Nord de la crête du Sestrales vers le col de Plana Canal.




Le sommet Nord du Mondoto et les falaises impressionnantes qui plongent vers le rio Bellos..










Un abîme de plus de 700 m de profondeur.









Vers le Sud Est : terrasses suspendues sous le Mondoto.





 Ce paysage grandiose est en total contraste avec les vertes prairies de l'estive par laquelle nous sommes arrivés.





Comme le temps s'éclaircit un peu nous en profitons pour suivre le bord de la falaise vers le Nord.







Des vires et des terrasses à couper le souffle.





Le rebord du ravin est facile à suivre.







Mais là il y a un léger problème. Une petite barre d'une dizaine de mètres barre le passage.



Mais une courte cheminée nous offre une sortie facile.



Un pierrier à passer et nous serons sur l'herbe.





La petite barre que nous venons de descendre.





Et sa cheminée.



Nous poursuivons donc l'exploration du rebord en direction de ce barranco qui entaille la falaise.





Chaque pas nous fait découvrir de nouvelles perspectives.











Mais maintenant il faut se retourner pour admirer les incomparables face Nord  et Est du Mondoto.
Les vues se modifient au fur et à mesure de notre avancée sur le plateau.





Vues vers le pic.







Nous continuons notre progression vers le Nord. Maintenant les roches se teintent d'ocres. Une vraie symphonie de couleurs.






Nous contournons le petit ravin.





Le Mondoto s'éloigne et nous offre une perspective avec 2 crêtes rocheuses.





Nous arrivons sur un nouveau promontoire. L'occasion de refaire un tour d'horizon.







Vers le Castillo Mayor.





Vers Le Sestrales.



Entre Sestrales et Mondoto.





Sur la vire en dessous un isard nous observe puis détale.





Mais encore une fois c'est vers le Mondoto qu'il faut se retourner pour avoir les vues les plus spectaculaires.





On voit maintenant les terrasses de la face Est.





Malheureusement le temps se détériore. Nous rentrons tranquillement par cette prairie entre les flancs rocheux du Mondoto et le pic herbeux  de "La Estiva.



La petite crête karstique du Mondoto.









L'océan de rocs ruiniformes.




Passage sur le lapiaz.



Là où fini la roche et où commence l'estive.



Le petit col Entrata da Estiba



Champ d'iris.



Celui ci nous a attendu il est encore fleuri.



Nous retrouvons le sentier de ce matin. 
Nous arriverons sous la pluie battante à Nérin après cette rando un peu écourtée, mais sans regrets car nous avons fait une moisson incomparable d'images et de souvenirs.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire