Menu déroulant

dimanche 19 juillet 2020

Roc des Trépassats en boucle

Roc des Trépassats en boucle : France (Pyrénées Orientales) - Dénivelé 1272 m - 5H15+5H00 – 16,4 km

Au fond le Roc des Trépassats vu depuis Prat de Dalt

La fiche technique :

Niveau : difficile (fort dénivelé, traces incertaines et hors trace). GPS conseillé.
Date : 28 aout 2017
Carte : IGN TOP25 2249-ET (FONT-ROMEU) et IGN TOP25 2250-ET
Accès : depuis Olette sur la N116 suivre la D57 jusqu'au village de Nyer.
Parking : A l’entrée du village au niveau du cimetière prendre à droite la voie qui descend vers la rivière. Après le pont on peut se garer sur la placette.
Départ effectif : Les puristes pourront démarrer depuis Nyer, mais il faut alors compter 250m de dénivelé supplémentaire…Nous avons opté pour continuer la piste en 4*4 jusqu’au-dessus du hameau d’En.

Evaluation : Un très beau circuit de haute montagne très sauvage, peu parcouru, emprunté par le trail des Trépassats. Il nécessite de l’endurance et la capacité à chercher et suivre une trace. Le flanc Nord du Roc des Cimbells est parcouru par de multiples chemins, un bon sens de l’orientation est nécessaire. Pour nous, le temps un peu voilé a diminué la netteté des lointains et une averse au final avant d’arriver à Planis nous a obligés à stopper les photos.



     


La boucle en résumé :


1_Montée au Roc des Trépassats (wp06_1971) depuis Planis (wp01_1073) (4H00) :
Depuis le point coté (wp01_1073), le sentier bien tracé monte régulièrement dans la forêt, laisse un sentier à droite (wp02_1308) puis à gauche (wp03_1401), passe par l’Orry de Sola d’en pote (wp04_1452), laisse un autre sentier à droite (wp05_1539) et arrive enfin au Roc des Trépassats (wp06_1971). Ce dénivelé de 900 m dans la forêt, est le prix à payer pour ensuite accéder à ce magnifique parcours de haute montagne.

2_A flanc entre le Roc des Trépassats (wp06_1971) et le Collet de la Rabadana (wp09_2145) (1H15) :
Maintenant, place aux splendides vues dégagées. La trace est plus incertaine, mais visible. On feinte par la droite un roc coté 2028 et on cherche la Cabane des Trépassats (wp07_2010) un peu masquée coté Est de la crête (un abri très précaire et incertain). Juste 50m après la cabane on trouve la trace qui passe sur le flanc Est des Cimbells, que l’on suit jusqu’au wp08_2123 ou on vire à droite Ouest pour monter au Collet de la Rabadana (wp09_2145) qui est juste au-dessus. (La trace que l’on quitte au wp08 continue jusqu’au Col del Pal où passe le GR10)

3_Parcours de la crête Nord-Ouest du Roc des Cimbells jusqu’au point coté 1789 (1H30)
Le sentier file à flanc du Collet de la Rabadana (wp09_2145) vers la belle cabane de Prat de dalt (wp10_2075m_chez Francis!!). Il suffit ensuite de suivre sur 1,5 km la crête facile NO en restant sur le fil ou un peu à droite ou gauche selon le terrain et les bribes de trace, jusqu’au point coté 1789 sur la TOP25. (wp11_1753).

4_De la crête (wp11_1753m) à la maison Forestière d’Argoudeil (wp15_1473m) (2H10)
On récupère la trace qui arrive de la soulane de Bergonnia. L’objectif est de rejoindre la maison forestière qui se trouve 275 m plus bas par un long parcours en écharpe sur des sentiers bien marqués. Le sentier descend raide NE, vire NO au wp12_1694 puis ESE au wp13_1380. On continue sur 2,4 km à flanc jusqu’à la maison forestière d’Argoudeil que l’on trouve un peu en contre bas du sentier.

5_De la maison Forestière d’Argoudeil (wp15_1473m) à Planis wp01 (1H30)
De la maison forestière bien prendre le sentier NE qui nous ramène au parking sans difficulté d’orientation.


Les images commentées :

C'est avec Jeanne, notre indéfectible amie de rando, que nous avons entrepris ce rude circuit sans avoir la totale certitude de dépasser les Trépassats. 
Mais finalement arrivés au Roc, comment aurions nous pu résister à l'envie de continuer devant le paysage que nous avions sous les yeux.


C'est au niveau du Panneau Forêt d'En-Entrevalls que démarre le sentier des Trépassats (wp01 coté 1070 m). Prendre le sentier de gauche.



Plus bas, juste sous le hameau, la jolie chapelle d'En



Le bon sentier monte en lacets dans le bois de feuillus et résineux.


En bas tout au fond la N116.



Arrivée à l'Orry de Sola d'En Pote (wp04_1452 m).


J'ai découpé la montée en étapes, la liste des waypoints avec le dénivelé réalisé nous encourage…



Le Tres Estelles et le Ravin des Coulits vu depuis Sola d"En Pote



Le sentier poursuit ses lacets tantôt dans les pins…



...et tantôt dans les genêts.



Vue vers Villefranche, on distingue l'ancien site minier de Las Coums sur le flanc du Tres Estelles



On commence à apercevoir la crête



Le paysage s'ouvre enfin




Vers le Roc de l'Ayme Blanque



Le sentier arrive à un petit collet juste avant...



le roc des Trépassats (WP06_1972 m)



Devant nous, le Roc des Cimbells et à droite le Pla de dalt



Traversée du tarter (pierrier)



Le sentier continue à plat pour arriver à...



La cabane des Trépassats un peu cachée coté Est de la crête (wp07_2010m). Un abri précaire qui peut dépanner en cas d'orage













Panoramique du Nord au Sud avec en fond le Pic de Tres Estelles, Mantet, la jasse et le Pic de l'Orry.









Après quelques dizaines de mètres, ...



il faut repérer le sentier du Collet de la Rabadana qui démarre ici sur le flanc Est sur le coté gauche de la crête.



Consolider les cairns, une manière de conserver la mémoire de ces chemins…






Vue plongeante sur la Jasse Vella. C'est un site remarquable avec 2 (3)orrys dont un érigé en surplomb sur le ravin comme un donjon. Pour y aller il faut chercher le sentier qui part de l'Orry de Sola d'En Pote que l'on suit via la cabane de Calf et le collet de la Portella. Après la jasse, la trace semble se poursuivre jusqu'au point coté 1801 m sous le Pic de l'Orry.












Derrière nous, vers les Trépassats



La trace pas très nette mais visible ondule à flanc entre rocs, genêts et arbustes.















Derrière nous le paysage "roc arbustif" typique  du Haut Conflent



Et en dessous des jasses improbables posées sur des éperons rocheux…



Et devant nous au loin, Mantet et à droite sur la photo le pic et la Jasse de l'Orry.



Arrivée sous le Collet de la Rabadana (wp08_2123 m). Quitter la trace et monter plein Ouest au collet (wp09_2146 m)












Derrière nous depuis le collet



On feinte donc le Roc de Cimbells par une trace à flanc plein Ouest, en direction du Prat de Dalt 

















Epaule au dessus du collet




La citadelle rocheuse des Trépassats.






Cabane de Prat de dalt (wp10_2075 m). Chez Françis en 2017. Magnifique vue vers le raz de Carança, le Pic Gallinas et la jasse de Las Tours 


















Derrière nous le Prat de dalt, le Roc des Cimbells et le collet de la Rabadana bien visible



Nous abordons maintenant la partie la plus intéressante de la boucle, en parcourant les 1,5 km de la crête NO des Cimbells jusqu'au point coté 1789 m sur la TOP25.



Au début il faut naviguer au mieux, sans trace, au milieu de la végétation exubérante.






Fenêtre vers Le Gallinas.  La font des Corralets bien aménagée se trouve 150 m plus bas dans le ravin.






Le seul panneau rencontré  sur toute la rando pourra rassurer les inquiets faisant le circuit dans le sens inverse.



Bien repérer les quelques cairns pour suivre la trace qui passe ici sous la crête coté Carança









Retour coté Est de la crête sous un rocher escarpé.



Petit col dans les genêts



Le gardien de la Carança



Nous poursuivons sur la crête facile que nous allons bientôt quitter. L'occasion de faire un tour d'horizon.






Vers la Soulane de Bergonnia



La vallée de Carança



Au zoom les Pics au dessus du raz de Carança



Au zoom, sous le Gallinas, la Jasse de Las Tours juste éclairée. Cette jasse que l'on atteint par une trace incertaine depuis Campilles est remarquable par sa fenêtre colossale sur la Carança, son Orry en bon état et au centre son hêtre flamboyant en automne. Il y a quelques années nous avons eu la surprise de la revoir lors d'une expo photo au château de Collioure prise du ciel par le célèbre photographe aviateur Rémy Michelin.



Un peu plus bas il faut s'émerveiller devant la beauté sauvage des gorges en contre plongée. L'alliance parfaite des arêtes hérissées et d'une végétation luxuriante.












Au croisement du sentier venant de la Soulane de Bergonnia (wp11), nous avons quitté la crête au point coté 1789 m sur la TOP 25 IGN en direction du NE. Au bout de 450 m environ nous croisons un nouveau sentier (wp12) que nous suivons vers la gauche (ONO).



Un sentier ? Presque une piste ! que l'on va suivre jusqu'au wp13 (environ 100 m avant la borne IGN)



Effet de perspective…avant le wp13



La même forêt… après le wp13. Le sentier à flanc ondule jusqu'au Ravin de Secla



Ravin de Secla. Le sentier continue jusqu'au refuge d'Argoudell. Quelques dizaines de m avant le Ravin de Secla, on remarque un cairn assez visible quelques m au dessus du sentier. Il y a donc peut être une trace permettant de rallier directement le wp14 depuis le wp12 ???



Maison forestière d'Argoudell avec bats flanc et table. (wp15_1473m). Continuer le sentier direction NNE



Le temps se gâte sur les sommets, plus question de flaner.



Un beau cairn sur le sentier.



Peu après ce pierrier, nous laissons à gauche (wp16_1336m) le sentier qui file vers le hameau d'Entre Valls.



La pluie nous rattrape. Il faut ranger l'appareil photo. Il n'y a plus de difficultées. Il suffit de se laisser glisser jusqu’à Planis ou nous retrouvons le 4*4.


En résumé une splendide journée passée en haute montagne, dans des paysages fabuleux, sur un itinéraire un peu complexe, sur des traces incertaines. Tout ce qu'on aime…

3 commentaires:

  1. superbe balade dans le haut-conflent ,j'apprécie particulièrement les photos de "las tours" au dessus de Campilles et de "la Jasse vielle "dans la vallée de Nyer , magnifique PRat de Dalt qui fût jadis cultivé ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces jasses sont comme des oasis au milieu de la forêt, autrefois des lieux de vie pour nos bergers. Jadis j'ai parfois rencontré celui de Prat de dalt en venant du col du Pal, pour lui c'était un étonnement car à l'époque il n'y avait guère de randonneurs...
      Intéressante ton info le Prat de dalt cultivé ! du blé ? des pommes de terre sans irrigation comme en Cerdagne ?
      Jean, merci pour tes commentaires toujours justes et constructifs.

      Supprimer
    2. oui ,du blé au Prat de Dalt, pied-de-nez à la Cerdagne si riche en comparaison à ces vallées , patates sûrement aussi ,et comme il n'y avait pas de canal d'irrigation ,les anciens creusaient pour créer des cuvettes de retenue d'eau qui se remplissaient aprés un orage je suppose

      Supprimer